Marc Naimark's writing and interviews _____________________________________________________

Aux chiottes, la SNCF, ou chronique d’une arnaque ordinaire chez 2theloo

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/03/23

2thelooUPDATE : La SNCF est en train d’implanter le prestataire illicite dans toutes les gares parisiennes, d’où une grève très suivie des dames pipi non reprises par 2theloo. Voir ici.)

Hier j’étais à la gare de Lyon, et j’avais un besoin pressant. Direction les WC de la gare, gérés par un prestataire “2theloo” (aux chiottes). On rentre d’abord par un petit hall, surface de vente d’articles de toilette, gadgets, etc. Un tourniquet empêche d’accéder aux toilettes hommes et femmes. Le décor est soigné, et malgré un automate à chaque tourniquet, il y a deux dames qui y travaillent.

Première surprise, le tarif : 80 centimes. C’est cher ! Mais on lit sur le ticket distribué par l’appareil qu’il vaut une ristourne de 70 centimes sur tout article de la boutique. Ça s’apparente à la vente forcée : le seul moyen de se faire moins arnaquer au prix de l’utilisation des WC, c’est d’utiliser le coupon de ristourne.

C’est ce que je fais en sortant des WC. Je voulais de toute façon acheter une bouteille d’eau. Il y en a à la boutique, mais elle est chère : 1€49 pour une bouteille de 50 cl, alors que ce n’est même pas un produit de marque. Les seules boissons disponibles sont une energy drink et cette eau, les deux à la marque 2theloo. (more…)

Slate / Will ICANN’s Dotgay Do-Over Be Done Well?

Posted in internet, Slate.com, web by marcnaimark on 2015/03/23

slatedotgaydoover

From Slate.com
http://www.slate.com/blogs/outward/2015/03/23/
icann_s_dotgay_do_over_will_the_new_eiu_review_
recognize_the_existence_of.html


In late January, dotgay LLC announced some good news for those of us who favor LGBTQ community control of a dedicated space on the Web: Following a lively campaign by Internet users and LGBTQ organizations, the Internet Corporation for Assigned Names and Numbers questioned the work of the Economic Intelligence Unit, the entity it had charged with reviewing the application of dotgay LLC to own the future .gay generic top level domain, and ordered EIU to carry out a new review with a new team of evaluators. Reopening the application may lead to approval of dotgay LLC as owner of .gay, but unless the review takes into account the inherently blurred borders of the LGBTQ community, we may end up with a second, and definitive, rejection of the existence of an online “gay” community from ICANN.

As I’ve written before (here, here, and here), the creation of the .gay domain space has been a long and troubled process. The new domain is part of ICANN’s controversial decision to create new domain names alongside stalwarts like .com, .org, or .uk. This has already given us new extensions like .wedding, .london, and .audi. The whole scheme has been called a giant scam, aimed at forcing existing brand owners to buy new domains to protect their intellectual property. Such is the case of the new .sucks domain, where the only way for a company like General Motors to avoid the creation of a website at generalmotors.sucks is to buy the domain, at an annual cost of $2,500, a situation described by former Sen. Jay Rockefeller, D-W.Va., as “little more than a predatory shakedown scheme.”

(more…)

Aaron Schock, Mathieu Gallet, même combat ?

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/03/20

schockgallet

Pas de leçon dans ce billet, mais juste le constat d’un certain parallélisme entre deux hommes, l’un américain, l’autre français. Des hommes politiques, beaux, très beaux, jeunes, très jeunes, présumés homosexuels mais jamais auto-déclarés comme tels, ayant atteint de très hauts sphères de la vie publique, tous deux mis en difficulté par des dépenses fastueuses de rénovation de leurs bureaux. Il s’agit du maintenant ancien député américain Aaron Schock, Républicain de l’Illinois, et de Mathieu Gallet, PDG de Radio France.

Aaron Schock a connu une carrière fulgurante, alimentée par une grande ambition. Il a fait la une en tant que mannequin pour un magazine de musculation et de fitness, brandissant ses pectoraux lisses et huilés. Il est supposé gay, tout en votant contre les droits des LGBT. Vue sa circonscription électorale, c’est normal de rester dans le placard. Placard doré, du moins s’il s’agit de celui de son bureau de Washington, qu’il a fait redécoré dans un style “Downton Abbey”. La révélation presque par hasard de la redécoration et surtout de son budget, des dizaines de milliers de dollars, a lancé les journalistes et déontologues sur ses traces, soulevant de nombreuses questions sur le financement de sa vie privée et politique, y compris l’utilisation apparemment illicite de fonds publics pour des voyages à l’étranger de son photographe personnel, que certains insinuent serait le petit ami caché de l’élu. Avec des enquêtes ouvertes sur ses dépenses, Schock a préféré démissionner, ce qui n’empêche pas des poursuites éventuelles.

Autre bel homme, autre bureau, autre scandale. Mathieu Gallet, 38 ans, était chef de cabinet adjoint de Frédéric Mitterrand, ministre de la culture. (Il est à noter que Mathieu Gallet était déjà conseiller technique au cabinet de la prédecesseure de Mitterrand, mais il a été promu par celui-ci). Certains disent qu’il était l’amant du ministre, qui l’a proposé comme directeur de l’Institut National de l’Audiovisuel en 2010. Vu son manque d’expérience, de nombreuses personnes ont critiqué cette nomination, qui par ailleurs serait contraire à la loi qui empêche un élu ou haut fonctionnaire ayant exercé le contrôle d’une entité d’en devenir immédiatement salarié.

En 2014 Gallet est nommé à la tête de Radio France. Là il trouve un chantier en cours de rénovation et réorganisation du siège, la Maison de Radio-France. Et dans les derniers jours, on apprend que la rénovation du bureau du patron aura coûté plus de 100.000 euros, alors que Mathieu Gallet a imposé un plan social important pour faire des économies, avec jusqu’à 400 emplois en péril, et une grève en cours. Et après l’histoire du bureau, on apprend que Gallet aurait commandé une voiture de luxe comme véhicule de fonction, alors qu’il y avait déjà une voiture, mais donc le cuir des sièges n’auraient pas convenu au nouveau patron, qui par ailleurs a fait venir son chauffeur d’INA alors que Radio France en disposait déjà de trois.

Alors, si la véritable preuve de l’homosexualité d’un homme publique était son goût immodéré pour la déco de luxe ?

Beautiful men and their beautiful offices

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/03/20

schockgallet

 

I’ve no lesson to give in this post, only an observation of some similarities between two men, one American, the other French. Political creatures, good looking, very good looking, young, very young, presumed to be gay but never out, both having reached high levels in public life, both in trouble due to the cost of redecorating their offices. One is former congressman from Illinois Aaron Schock, the other is Mathieu Gallet, president of French public radio group Radio France.

Aaron Schock has had a striking career, fueled by intense ambition. He was the coverboy of Men’s Fitness. He is assumed to be a closeted gay man whose career has been one of consistent opposition to gay rights. Given the district he represents, he was perhaps wise to hide his orientation (if he’s gay) and remain in the closet. That closet, if it’s in his DC office, was likely very beautiful, given the fortune he spent redecorating it in a Downton Abbey style. News of this renovation opened a can of worms for Schock, with all sorts of investigations into his spending, including an FBI investigation that is apparently underway. Among the items noted was the use of public funds to finance trips with his official personal photographer who some say is Schock’s lover. Given these stories, Schock has prefered to resign.

Another hottie, another office another scanal. Mathieu Gallet was the deputy chief of staff of Frédéric Mitterrand (the nephew of François), minister of culture in a right-wing government. (I note that Gallet was already on the staff of Mitterand’s predecessor, but Mitterrand did give him a significant promotion.) Some describe Gallet as Mitterrand’s lover. In any case, Mitterran made a surprise nomination of Gallet as head of INA, the national television and radio archives. This was strongly criticized due to Gallet’s lack of experience in managing a business, and because of laws against revolving doors for politicians and civil servants who move straight from regulating entities to managing them.

In 2014, Gallet was named had of Radio France, whose headquarters were in the midst of a major renovation. This week’s issue of satirical/investigative newspaper Le Canard enchaîné wrote that the renovationof Gallet’s office would cost over  100,000 euros, at a time when Gallet is carrying out substantial layoffs in the group (up to 400 jobs are at risk and a strike opposing this plan currently underway). And after the office, we have learned that Gallet purchased a new luxury car as his official vehicle, despite the existence of a perfectly serviceable 2010 model, and that despite there already being three drivers on staff, Gallet insisted on bringing with him his driver from INA.

Perhaps the best sign that a public figure is gay, is an immoderate taste for luxury decoration of his office?

Darty en dents de scie…

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/03/13

Darty en dents de scie…

Vers le bas…

Suite à mon incident chez Darty Montparnasse (voir ici), j’ai posté mon billet sur la page Facebook de l’enseigne. Le service client m’a invité sous forme de commentaire de retourner au magasin pour qu’on m’explique des trucs. J’ai répondu à mon tour que j’habite à Ménilmontant, et que je ne tenais pas à prendre sur mon temps et payer deux tickets de bus pour une explication de l’inexplicable, alors qu’n appel téléphonique semblait faire l’affaire.

Vers le haut…

M. Ouacine (?), le responsable du magasin, m’a téléphoné. Il avait l’air sincèrement désolé, il a présenté ses excuses, et a exprimé sa consternation. Il m’a invité à décrire le salarié, car il avait essayé de le faire de son côté, sans succès. Il a proposé un dédommagement très correct. Pour faire plus vite et plus facile pour moi, il m’a indiqué qu’il allait informé M. Gaudry, son homologue au magasin Darty de mon quartier (Darty Belleville) de sa proposition pour qu’elle puisse être honorée plus près de chez moi. Il m’a conseillé de téléphoner par avance pour m’assurer de la présence de M. Gaudry.

Vers le bas…

Je téléphone ce matin au magasin. On me dit que M. Gaudry “est en entretien”. Je dis que ce n’est pas grave, mais que je voulais juste prévenir que j’allais passer en fin de matinée. On me dit qu’il n’est pas certain qu’il ne soit pas “en entretien”. Vers 11h j’y vais, et je demande au caissier, le premier employé que je vois, de voir M. Gaudry. Le caissier est incapable de me dire si M. Gaudry était là. Ensuite, j’ai eu droit à cinq minutes de débat entre les cinq employés présents sur le fait de savoir si le reponsable du magasin était là ou non. L’un disait l’avoir salué le matin. L’autre disait qu’il était “en entretien”. Un autre encore disait qu’il devait être à la réserve. Et ainsi de suite. Finalement une des employés décide d’aller voir à la réserve. Elle revient, et continue à discuter avec les autres sur la localisation possible de M. Gaudry. Aucun ne daigne me donner une réponse compréhensible. Je demande alors au caissier si M. Gaudry est là. Il me répond en haussant les épaules. Bon. Je m’adresse alors à celle qui était partie en enquête. Elle me dit que M. Gaudry est “en entretien”. Je demande s’il est là. Elle me répond que “non, il est en entretien”. Je réitère que je peux l’attendre. “On ne sait pas s’il sera là. Il est en entretien”. Je finis par craquer : “Oui, bon, admettons qu’il soit en entretien. Il est quand même là. Il est dans ce bâtiment, oui ou non ?” Réponse : “Non”. Car dans cet établissement, et pour tous les salariés, “être en entretien” veut dire “être en entretien à l’extérieur”, alors que pour toute personne normale, quand le responsable d’un établissement est “en entretien”, on comprend qu’il est dans son bureau avec un salarié, un fournisseur, un client, un supérieur hiérarchique… Mais on est à Darty Belleville, où il semble de mise d’engager uniquement des tarés.

Vers le haut…

Je laisse un message pour M. Ouacine, qui me rappelle tout de suite. Je lui explique l’histoire de Darty Bellevillle (il est aussi perplexe que moi pour l’histoire d’être “en entretien”), et propose de venir à Montparnasse.

Vers le bas…

J’arrive à Montparnasse. Je demande à une salariée de voir M. Ouacine. Elle a l’air perplexe. Peut être je veux dire Yacine ? Bon, peut être. Elle m’indique un jeune homme en costume. J’attends qu’il termine avec un client. Il me dit qu’il n’est pas M. Ouacine, et va le chercher.

Vers le haut…

M. Ouacine s’excuse encore, me propose un petit dédommagement, ça va vite. Ce n’est pas tout à fait fini, mais pour l’instant je suis malgré tout satisfait. Mais que de misères pour juste payer le prix affiché d’un produit !

 

Merci Darty de confirmer ton mépris pour la loi…

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/03/10

Je suis allé tout à l’heure au magasin Darty de la Galérie Gaïté, avenue du Maine. Je cherchais des écouteurs, j’en ai trouvé de marque Sony. Il y a plusieurs coloris, je choisis les bleus, le prix affiché est de 11€99. Arrivé à la caisse, on me réclame 12€99. Je dis que le prix affiché était un euro de moins. La caissière me dit qu’il faut qu’un vendeur confirme le prix. Je retourne en rayon, je trouve un vendeur (en fait, plutôt un gérant, d’après sa tenue). Il confirme le prix de 12€99, ce qui est normal, puisqu’il n’a fait que scanner le code- barre. Au rayon, il me dit que 11€99 est le prix des écouteurs noirs ou blancs, mais les bleus sont un euro plus cher. Or, au dessus des bleus, il n’y a aucun prix affiché.

Il m’explique : “Ils viennent d’arriver, on n’a pas encore mis le prix.” Je réponds qu’il faut que le prix soit affiché, et qu’il ne peut mettre en rayon des articles sans prix. Il me répète que le prix est 12€99. J’insiste : il y a obligation légale d’afficher le prix sur l’article, ou à défaut, de manière claire et lisible à proximité. Il me contredit : “L’obligation est que le prix demandé soit conforme au prix affiché.” Je réponds qu’en ce cas là, le prix demandé en caisse doit être zéro, car aucun prix n’est affiché, et par défaut l’absence de prix doit indiquer la gratuité.” Il le prend mal. Je m’en vais.

Pour info, cette personne était soit grossièrement incompétente, soit un fiéffé menteur (voir ici). Enfin l’un n’empêche pas l’auter…

L’incompétence et la nullité du personnel de Darty, je les ai déjà déplorées. Hélas, ça s’est confirmé ce soir.

Ca commence par une beuverie, ça finit par un manque @nelachonsrien

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/03/09

B_kII1UWcAAvTeFLe “Printemps français”, ce mouvement réac qui a volé le nom d’un mouvement de libération pour prôner une mainmise de la religion sur la société française, a sorti une jolie image sur les réseaux sociaux lors de la journée de la femme. Pour ceux qui ne peuvent pas la voir, on voit à gauche un couple d’hommes en train s’embrasser, en tenant un bébé dans leurs gras. A droite, une vue de trottoir avec un enfant en position fétale, entouré d’un dessin enfantin en craie dessinant une femme, l’enfant se trouvant au “ventre” de cette femme virtuelle. En haut du couple homo, le texte “Ca commence comme un caprice…” et en haut de l’enfant au sol, le texte “Ca finit par un manque”.  En bas le texte “Abolition universelle de la #GPA”.

Traiter le désir humain pour une personne, et a fortiori un couple, d’avoir un enfant comme un “caprice”, c’est faire preuve d’un mépris total de l’humanité des couples du même sexe. Comme si ce désir était sincère quand c’est celui d’un couple mixte, et un caprice quand c’est celui d’un couple homo. Surtout c’est ignorer la réalité des conditions de conception de bon nombre d’enfants de couples mixtes : l’alcool. Un viol alimenté par l’alcool, une rencontre d’un homme et d’une femme éméchés, un oubli de contraception sous l’effet de la boisson… combien d’enfants naissent du fait d’une beuverie ? Et combien d’enfants nés sous l’emprise de l’alcool finiront abandonnés, notamment par leurs pères ?  Alors, s’il s’agit d’assurer la meilleure protection de l’enfant, il vaut mieux prôner l’abolition universelle de l’alcool que celle de la GPA.

PS : Combien d’enfants en manque de leur père Nicolas Sarkozy ?

 

“The Great British Bake-Off” vs “Le meilleur patissier”

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/02/28

britishbake-off-675x400Just started watching “The Great British Bake-Off”, and it’s already sooo much better than the unbearable French version “Le meilleur patissier”. Why are French cooking shows so bad? Some thoughts:

  1. The French take themselves too seriously, especially about food. I recall the short-lived French version of “Ready, Steady, Cook”, and the guest chefs couldn’t bring themselves to using the ingredients provided in any way other than the “right” way, nor prepare something other than the “right” way.  Replace crème fraîche with yoghurt? No way!
  2. Bad hosting personalities. Cyril Lignac is on retainer to M6, but must he be on every show? Is he a pastry chef? No, so why’s he hosting a baking show?
  3. Length. The British shows last one hour. The French need to fill up an evening. “Le meilleur patissier” is not the worst, but it can last as long as two hours. “Top Chef” an “Masterchef” are even worse, with the extra length draining all energy from the show.

Mesdames, Messieurs, les toilettes handicapés ne sont pas des placards !

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/02/25

Pictogramme-toilettes-handicapes-PIC08B_5Mise à jour : Le Centre LGBT s’engage à être vigilant pour ne pas encombrer les WC handicapés. Merci.


Il y a quelques mois j’étais invité à une projection au siège de France Télévisions. J’ai utilisé des WC handicapés, et j’ai constaté avec consternation que l’installation du sèche-main était faite de telle manière qu’elle rendait le lavabo inaccessible à une personne en fauteuil roulant.

Il y a quelques semaines j’étais à une réunion au Centre LGBT Paris Ile-de-France. Parmi les participants, une personne en fauteuil roulant. Au RDC du Centre, il y a deux cabines WC, dont une destinée aux personnes handicapées. Sans doute la présence de cette participante en fauteuil m’a fait regarder plus attentivement l’utilisation de cette cabine. On y range plein de choses, surtout pour le ménage. La porte elle même était obstruée par un escabeau que j’ai dégagé au moment ou la personne en fauteuil devait utiliser les WC. Argh !

Pire encore aujourd’hui quand je me suis rendu à la bibliothèque municipale Robert-Desnos de Montreuil. C’est la bibliothèque centrale de l’une des villes les plus peuplées d’Ile-de-France, c’est celle qui est près de la mairie. Or, les WC du rez-de-chaussée, signalés comme étant destinés aux handicapés, sont un bordel monstrueux, à tel point que même une personne hors fauteuil ne peut les utiliser. (more…)

Qui veut la peau des vaches ? Who’s got it in for cows?

Posted in Uncategorized by marcnaimark on 2015/02/24

article_vacheAnne Hidalgo, maire de Paris, avait promis aux Parisiens un budget participatif. En 2014, année des élections municipales, un premier essai a été organisé, où c’est la Ville qui proposait des projets votés par les Parisiens. Cette année, ce sont les Parisiens qui proposeront, avec la Ville sélectionnant les finalistes soumis au vote.

Il y a plus de 2000 propositions à ce jour, trois semaines avant la clôture de l’opération. Moi même, en plus de propositions collectives auxquelles je participe avec Padamoq et le Conseil de quartier Belleville, je viens de faire trois propositions à titre individuel. Deux de trois attirent peu d’intérêt, mais la troisième a déchaîné un flot de réactions. Il s’agit de vaches.

Pour info, les deux peu provocatrices sont premièrement l’aménagement d’un mur de soutènement en support pour les graffeurs qui devront bientôt quitter la rue Denoyez, notre “petit Berlin”, et deuxièmement la pérennisation et l’aménagement d’un passage piéton (pour les connaisseurs, celui qui prolonge la rue du Pressoir et qui relie la rue des Maronites et la rue Etienne Dolet).

La troisième, ce sont les vaches. Je trouve les vaches géniales. Surtout, elles me reposent, et je pense qu’elles auraient un effet calmant sur les Parisiens. Je pensais que tout le monde aimaient les vache, et que tout le monde aimeraient ma proposition d’installer deux ou trois vaches dans un parc ou square de chaque arrondissement de Paris. J’ai dit que si le lieu le permettait, elles pourraient vivre sur place, et sinon, elles seraient ramassées chaque soir pour dormir à la ferme du bois de Vincennes.

J’ai eu quelques soutiens, mais aussi plusieurs commentaires très négatifs. Il y a le végétalien qui affirme que le lait c’est mauvais pour l’organisme. Et ceux qui trouvent que la place de la vache, c’est la “nature” et non pas une ville de béton. J’ai répondu que les vaches ne supporteraient pas la “nature”,  puisqu’elles ont été conçues pour vivre avec les hommes, et qu’un joli parc était bien plus agréable qu’une usine à lait. Cela n’a pas plu chez ceux qui fétichisent la “nature” en ignorant à quel point l’homme l’a transformée pour ses besoins.

Si vous aimez les vaches, soutenez ma proposition ici.


During her campaign for mayor of Paris, Anne Hidalgo promised that Parisians would be able to propose projects for the city’s investment budget, and vote on them to determine which ones would indeed be funded. This year the scheme is in full swing, and along with some group proposals I took part in, I made three proposals in my own name. Two are boring and have received little attention, good or bad. But one has stunningly outperformed the rest.

It’s my plan to have a few cows live in a park in each arrondissement of Paris. Cows are calming and placid and would reduce stress and anxiety among the Parisians who would go commune with the cows. I suggested that the cows in the bigger parks could have a stable on site, while the others could be taken each night to the educational farm in the bois de Vincennes.

I’ve gotten some support, but also some negative comments. One guy says I’m bad for supporting the milk conspiracy. He’s a vegan who assures me that milk is bad for people, in addition to all the methane the creatures produce. Others are worried about the stress on the poor cows, living in a lovely park rather than in a milk factory where they never see the light of day. That guy is very confused about nature, and mocks me when I say that cows are not fit for life in “nature”, as they have been bred by man to suit our needs, making them incapable of life in the wild. He seems to ignore the fact that most of the plants and animals we use have been intensely modified by hundreds and thousands of years of selective breeding. It’s the cult of “the natural” in all its stupidity.

Anyway, wish me and the cows luck!

 

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 739 other followers